DEFR

Changer les comportements et améliorer l'impact des projets

INTERACTION collabore avec plusieurs organisations membres dans la mise en place d'études sur les changements de comportement (Behaviour Change), avec l'objectif d'améliorer les interventions des projets.

 

La méthodologie RANAS, développée initialement par le Professeur Hans-Joachim Mosler de l'EAWAG (www.eawag.ch) permet d'avoir une approche systématique, et validée par de nombreuses années de recherche en psychologie, de la mesure des facteurs comportementaux qui influencent le comportement humain.

 

Grâce à une méthodologie précise, l'approche RANAS permet de cibler les facteurs comportementaux déterminants dans l'adoption d'un comportement ou non au sein d'une population donnée, et ainsi de cibler les messages-clés à transmettre lors de la mise en place d'un projet où un changement de comportement est visé.

Adopter les bons comportements en matière d'assainissement et d'hygiène

Au Burkina Faso, Morija met en oeuvre un programme Eau-Assainissement-Hygiène dans les 28 villages de la Commune de Nobéré, depuis 2015. Avec 74% de couverture en assainissement familial (6% au début du projet), il apparait nécessaire de mesurer le changement de comportement au niveau de deux comportements complémentaires: utiliser la latrine (au lieu de déféquer à l'air libre) et se laver les mains après cette utilisation.

 

Webinaire sur le projet (liens YouTube):

Promouvoir une cuisine saine, économique et écologique

Au Tchad, la MET collabore avec PROMOSOL pour la diffusion d'innovations autour des énergies renouvelables, notamment un four solaire.

 

Bien que le four solaire permette des économies substantielles (le soleil est gratuit), son utilisation demande un changement de comportement réel par rapport à la cuisson traditionnelle au bois ou celle au gaz. De ce fait, le projet cherche à identifier les facteurs comportementaux qui sont un frein à l'adoption massive de cette innovation. L'acquisition d'un four, qui représente malgré tout un investissement important, ne garantit donc pas forcément son utilisation optimale.

 

Le projet a pour objectif de renforcer l'utilisation du four solaire pour la cuisson du repas principal. Les résultats permettront d'affiner le message de sensibilisation et marketing du four, pour favoriser son adoption à plus grande échelle - tout en promouvant la préservation de l'environnement et une alimentation saine.

 

Webinaire sur le projet (liens YouTube):

Assurer la scolarisation des enfants handicapés de la vue

Au Burkina Faso, la MEB travaille avec 5 écoles inclusives et spécialisées, qui accueillent des enfants handicapés de la vue (EHV), leur permettant ainsi de suivre une scolarité.

 

Pourtant, un enjeu majeur est de pouvoir détecter ces enfants, car ils sont parfois cachés par leur famille. D'autre part, certains parents ne souhaitent pas "investir" sur cet enfant pour lequel il sera difficile de poursuivre des études et s'intégrer dans la société. La MEB et ses partenaires ont pour objectif d'identifier ces enfants EHV, et de sensibiliser leurs parents afin qu'ils décident de les scolariser dans une école adaptée à leurs besoins.

 

Au début du projet, seulement 55% des enfants EHV étaient scolarisés dans les zones concernées.

Partenariat avec RANAS Ltd.

 

INTERACTION collabore depuis 2019 avec RANAS Ltd et utilise la méthodologie développée par Hans-Joachim Mosler en 2012.

 

 

Organisations partenaires

 

Ces projets sont co-financés par la Direction du Développement et de la Coopération (DDC), Département Fédéral des Affaires Etrangères (DFAE).